Vous ĂŞtes ici

Charte ERASMUS +

Le Lycée est titulaire de la charte ERASMUS 2014/2020.

Elle remplace les programmes existants que nous pratiquions déjà: Leonardo, Comenius... Elle va nous permettre d'étendre l'ouverture internationale aux mobilités de stage des étudiants de BTS en 1ère année.

Erasmus+ vise à renforcer les compétences et l'employabilité, ainsi qu'à moderniser l’éducation, la formation et le travail des jeunes. Ce programme, d'une durée de sept ans, sera doté d'un budget de 14,7 milliards d'euros, soit une augmentation de 40 % par rapport aux niveaux de dépenses actuels, ce qui démontre la volonté de l'UE d'investir dans ces domaines.

Erasmus+ offrira à plus de 4 millions d'Européens la possibilité d'étudier, de se former, d'acquérir une expérience professionnelle ou de travailler comme bénévoles à l'étranger.

Erasmus+ financera des partenariats transnationaux entre des établissements et organisations d'enseignement, de formation et de jeunesse afin de favoriser la coopération et de jeter un pont entre le monde de l'enseignement et celui du travail, et de combler ainsi les lacunes actuelles en matière de compétences en Europe.

Il soutiendra également les efforts des pays déployés pour moderniser les systèmes d’enseignement, de formation et de jeunesse. Dans le domaine du sport, le programme financera des actions de terrain et des projets transfrontaliers visant à lutter, notamment, contre le trucage de matchs, le dopage, la violence et le racisme.

Erasmus+ regroupe sept programmes existants de l’UE dans les domaines de l’éducation, de la formation et de la jeunesse. Pour la première fois, il soutiendra également le sport. En tant que programme intégré, Erasmus+ offre davantage de possibilités de coopération entre les secteurs de l'éducation, de la formation, de la jeunesse et du sport; en outre, les conditions de participation et de financement ont été simplifiées par rapport aux programmes précédents.

 

Stratégie du lycée liée au dispositif ERASMUS

Notre établissement est un lycée général, technologique et professionnel du secteur industriel, proposant des formations CAP, Bac Pro, Bac S, Bac STI2D, ainsi que 3 sections de BTS industriels.

Nous sommes engagés activement depuis 7 ans sur la voie de l'ouverture internationale, initiée par la direction et un groupe d'enseignants volontaires. Elle s'est traduite par des projets Comenius (Lettonie, Angleterre, Italie) et surtout les mobilités Leonardo pour les élèves de 1ère bac pro inscrits en section européenne anglais. Nous avons noué des partenariats avec l’Angleterre, la Norvège, la Suède, Malte. Nous avons entamé cette année un échange avec les Etats Unis (Kansas) pour les lycéens de section européenne. Nous avons également un partenariat de coopération avec un lycée polonais.

Si la démarche initiée en LEGT et LP est maintenant systématisée, l’enseignement supérieur restait absent dans l’ouverture internationale, notamment pour des raisons « culturelles » car souvent en BTS industriel sont privilégiées les compétences techniques (référentiel), au détriment du développement culturel et de l’ouverture au monde. Pourtant, une proportion croissante d’étudiants issus de bacs professionnels, notamment les nôtres, intègre nos BTS avec déjà une expérience de stage à l’étranger. Il devient donc tout naturel de leur proposer la même opportunité en BTS.

Au travers de l’expérience de la mobilité, il s’agit de les ouvrir à la citoyenneté européenne et dans saisir toutes les richesses, de renforcer leurs compétences techniques par des capacités de communication, d’adaptation et de compréhension des enjeux économiques de l’Europe.

Un autre aspect est l'accession Ă  des parcours d'excellence de publics issus de milieux modestes, ce qui est le cas

Concernant le choix des partenaires : nous cherchons des établissements comparables dans l’offre de formations et la culture technologique pour nouer des partenariats et nous pouvons déjà compter sur les liens existants (Norvège, Suède).

La priorité, encore une fois compte tenu de la spécificité du BTS, est la mobilité-stage, en première année, stage obligatoire inscrit au référentiel de BTS. Les partenaires peuvent être des écoles, des entreprises  locales ou internationales dont l’activité professionnelle  est conforme aux exigences du stage BTS.

Le lycée St Joseph est un établissement privé catholique sous tutelle lasallienne qui regroupe 1500 établissements dont 72 universités, 1.3 million d’élèves dont 450 000 dans les établissements d’enseignement supérieur dans 82 pays. Nous avons donc déjà un réseau naturel d'établissements avec lesquels nous pouvons nouer des contacts privilégiés.

Concernant la zone géographique :

elle est a priori ciblée sur des pays anglophones, car la 1ère langue dispensée au lycée est l’anglais. Mais il n’y a pas d’opposition à envisager de partenariats avec l’Espagne ou l’Allemagne qui sont nos LV2. Par contre, la LV2 , facultative en BTS industriel, n’est quasiment jamais choisie à l’inscription. Ceci pourrait changer avec la LV2 rendue obligatoire en 2017 dans les nouveaux bacs technologiques STI2D.

Objectifs de la mobilité :

L’objectif étant la mobilité-stage, la réflexion sur l'élaboration de diplômes doubles n’est pas initiée à l’heure actuelle. Elle pourrait l’être à partir du moment où la modularisation du diplôme de BTS sera systématisée.

La mobilité-stage concernera tous les étudiants volontaires de nos 3 BTS :

-           Assistance Technique d’Ingénieur

-           Electrotechnique

-           Maintenance Industrielle

-          Systèmes Cpnstructifs Bois et Habitat

pour le stage de fin de 1ère année.

Nous serons aussi en mesure d’accueillir des étudiants étrangers sur cette même mobilité-stage, ou des étudiants souhaitant faire l’ensemble du cursus BTS sur 2 ans, nécessaire pour valider la totalité des crédits lié à l’obtention de l’examen.

Les professeurs sont encouragés aussi à participer à des mobilités de formation et de perfectionnement, notamment dans un projet de certification DNL. Cette démarche existe déjà dans l’établissement, en lien avec les projets Comenius et Leonardo.

Objectifs recherchés

Notre participation au programme ERASMUS s'inscrit dans une démarche de progrès, entretenant nos labellisations qui doivent se traduire par un meilleur accueil des jeunes, une offre de formation adaptée aux enjeux actuels, de former des jeunes responsables, libres et aptes à construire une société solidaire.

Augmenter le niveau de qualification :

la réalisation d’un stage a l’étranger est une valeur ajoutée au niveau de qualification professionnelle de l’étudiant : meilleure maîtrise de la langue qui reste un paramètre insuffisamment développé dans le cursus classique, capacité d’adaptation culturelle et professionnelle, imprégnation de systèmes d’organisation différents et de fonctionnements humains

Améliorer la qualité et la pertinence de l’enseignement supérieur :

C’est une offre supplémentaire dans le catalogue de formation. La mobilité confère aux étudiants une meilleure employabilité et aux enseignants un élargissement des terrains de travail et de situations professionnelles, incitant aux échanges avec les collègues des établissements partenaires et un meilleur travail d’équipe. Ce sera aussi un critère important de choix pour les élèves de terminales.

Relever la qualité grâce à la mobilité et à la coopération transnationale :

Former des étudiants ayant une meilleure maturité, une autonomie accrue et une meilleure conscience des enjeux internationaux, en développant une adaptation culturelle et professionnelle. La visibilité en termes de crédits ECTS, d’Europass témoignera de ces valeurs ajoutées.

Il s’agit aussi d’être vigilant dans la pertinence des stages proposés par les différentes parties et de bien travailler en concertation sur les objectifs recherchés.

Faire le lien entre l’enseignement supérieur, la recherche et les entreprises et favoriser l’excellence et le développement régionale :

Former des jeunes  adaptables avec une première expérience internationale répond à une demande du monde professionnel où la mondialisation est de plus en plus prégnante. Le Morbihan n’est pas un département très industriel, mais compte des entreprises leader dans des domaines spécifiques comme le nautisme, l’informatique, des technologies innovantes et aussi bien sûr l’agro-alimentaire. Leur développement passe par des ressources humaines (cadres, techniciens) capables de développer leurs savoir-faire à l’international.

Améliorer la gouvernance et le financement :

La mise en œuvre de ce type de projet nécessite un comité de pilotage où les missions de chacun soient bien définies. Le lycée est labellisé « Qualycee » par la région Bretagne, et « Lycée des Métiers » par le Rectorat de Rennes : il existe donc une démarche qualité régissant les actions menées dans l’établissement, avec notamment la rédaction de fiches actions. Les financements accordés par l’UE permettent aux étudiants de pouvoir accéder en plus grand nombre, dans des dispositifs clairement définis et sécurisants, à des expériences à l’étranger notamment pour les plus défavorisés.